Sandball

Un jeu, des valeurs, un esprit

1995, la France décroche le premier titre mondial dans un sport collectif. Ils sont champions du monde de HandBall ! “Ils”, ce sont ces fameux Barjots, nés en 1992 lorsqu’ils sont revenus bronzés des JO de Barcelone.
De retour en France, une question se pose alors : comment prolonger pendant l’été cette vague de bonheur : Le SandBall venait de naître !

Que faut-il pour jouer au Sandball ?

Deux équipes, 1 gardien, trois joueurs de champs et autant de remplaçants, tout le monde pieds nus.

Qui peut jouer ?

Tout le monde peut jouer au Sandball : filles, garçons, mixte, et mini Sand pour les plus petits.

Comment joue t’on les engagements ?

Au début de chaque période les engagements se font par jet d’arbitre, au centre du terrain, l’arbitre est libre d’innover. Après chaque but l’engagement se fait dans la zone neutre par le gardien.

Comment joue t’on les remises en jeu ?

Si la balle sort sur les côtés de l’aire de jeu, c’est une touche. Si la balle sort du côté des zones neutres, la remise en jeu est effectuée par le gardien, il n’y a pas de jet de coin.

Comment joue t’on avec la balle ?

A la main, bien sûr, on peut plonger pour récupérer la balle au sol, même dans la zone neutre. On ne doit pas empiéter dans les zones neutres, ni marcher plus de trois pas avec le ballon.

Les changements de joueurs ?

Les changements s’effectuent à volonté, mais dans la zone de changement de chaque équipe (large de 3 mètres à partir de la ligne de zone neutre). Il ne doit jamais y avoir plus de 4 joueurs sur le terrain gardien compris.

Comment marque t’on ? Comment compte-t-on les points ?

Il y a but chaque fois que le ballon franchit entièrement la ligne, la valeur du but dépend de la façon dont il a été marqué :
– un but marqué en ” Kung-fu ” (le tireur réceptionne et tire dans la même suspension) vaut deux points ;
– un but marqué en double kung-fu (une première passe à un joueur en suspension qui remet avant de retomber à un autre, lui-même réceptionnant et tirant dans la même suspension) vaut trois points ;
– tout autre but vaut un point.
L’arbitre indique à la table le nombre de points attribués à chaque but.

Quand y a t’il faute ?

L’attaquant doit respecter la règle du marché, de la zone et du passage en force.
En défense, le contact est interdit. La défense alignée à six mètres est interdite. Une équipe doit montrer sa volonté de récupérer la balle par une défense étagée.
Il n’y a pas d’exclusion temporaire. Toutefois, l’arbitre pourra sanctionner une équipe d’un point de pénalité chaque fois qu’il estime qu’une faute mérite l’exclusion temporaire d’un joueur.

Quelles sont les sanctions ?

Toutes les infractions mineures sont sanctionnées d’un jet franc à l’endroit de la faute, les défenseurs doivent avoir la possibilité de se mettre à un mètre du tireur. Pour une faute mineure commise à six mètres, le jet franc est exécuté à sept mètres.
Toute infraction pour mauvais changement ou défense interdite (alignée à 6 mètres) après un avertissement verbal de l’arbitre est sanctionnée d’un point de pénalité et donnera la balle à l’équipe lésée.
Pour toutes les fautes graves d’anti-jeu ou pouvant atteindre l’intégrité physique d’un joueur, l’arbitre siffle un penalty (tiré à la ligne des six mètres et crédité d’un point en cas de réussite). Si une faute est commise sur un joueur tentant un kung-fu (avec ou sans la balle), le penalty vaut deux points.

Comment arbitre t’on?

Un seul arbitre suffit :
– il est le garant du jeu, de l’esprit et de la sécurité;
– encourage et favorise le jeu d’attaque aérien et spectaculaire ;
– signale à la table de marque la valeur des buts marqués par autant de coups de sifflets et de doigts déployés (un, deux ou trois) ;
– il veille au bon déroulement du match, protège les porteurs et les non porteurs de balles particulièrement dans le jeu aérien ;
– averti les joueurs et sanctionne le cas échéant ;
– il fait appel au fair-play des joueurs en cas de litige, rappelle que c’est un jeu, et dédramatise le résultat ;
– favorise le plaisir de chacun pour le bonheur de tous.